L'association > La charte associative

 

charte-associative

 

Adhérer au projet d’Ateliers Sans Frontières, c’est croire en la capacité de l’homme à se construire par le travail, et tout ce qu’il implique, quelles que soient les difficultés qu’il a pu rencontrer. C’est aussi être convaincu que la solidarité et la citoyenneté sont des supports privilégiés pour gagner en dignité et en confiance en soi.

I - La mission d'Ateliers Sans Frontières

Lutter contre l’exclusion en permettant à chacun de travailler et de se construire dans le cadre d’un projet collectif valorisant et solidaire.

II - Notre démarche d’insertion : un travail valorisant, formateur et un accompagnement individualisé

1 - Permettre à un maximum de personnes en difficultés de trouver dignité et confiance en soi grâce à un travail valorisant

  • Parce qu’il est exigeant, valorisant et qu’il implique de s’ouvrir vers l’extérieur, le terrain de la solidarité nationale et internationale est un support idéal de construction de soi que nous privilégions.
  • Le travail en atelier permet d’avoir une rémunération, de trouver des repères, des règles simples et du lien social. Il permet aussi d'avoir un travail et une formation nécessaires pour trouver sa place sur le marché du travail.
  • Les activités mises en place doivent permettre à chacun, quelles que soient ses capacités, de progresser et de s’épanouir dans le travail tout au long de son parcours à ASF.

2 - Favoriser l’accès à la formation pour trouver sa place sur le marché du travail

  • Pour être efficaces, les formations doivent être adaptées aux besoins, aux exigences et aux réalités de l’entreprise.
  • La formation ne doit pas se limiter au savoir-faire technique, mais doit prendre en compte les savoir-être et exigences des employeurs.
  • Pour la rendre accessible à tous, ASF privilégie la formation pratique qui demande peu de pré-requis et qui est plus intuitive.
  • Les formations doivent être axées sur les savoir-faire mais aussi et surtout sur les savoir-être, transposables dans la vie professionnelle comme personnelle des personnes accompagnées.

3 - Assurer un accompagnement individualisé

  • En fonction des besoins de chacun, repérer les principales difficultés sociales et professionnelles et accompagner la résolution des problématiques rencontrées.
  • A tout moment, accompagner, soutenir et inciter les personnes accompagnées, en se démarquant toujours d’une relation d’assistanat.
  • Soutenir chacun dans sa recherche d’emploi et associer les entreprises à la réussite de l’intégration.
  • Proposer le maintien d’un lien humain fort avec les anciens de l’association.
  • Privilégier des structures à taille humaine qui permettent à chacun de s’intégrer dans le groupe et au groupe d’apporter à chacun. Les activités liées au bénévolat, aux chantiers de solidarité internationale et à la culture sont également des outils importants pour permettre à chacun de trouver ça place.
  • A tout moment, la confidentialité et la discrétion doivent être respectées à propos des parcours des personnes accompagnées.

4 - La relation à l’entreprise au cœur de nos préoccupations

  • Toute innovation ou projet permettant à ASF de se rapprocher des entreprises est souhaitable.
  • La notion de culture de l’entreprise doit être omniprésente dans notre quotidien et nos décisions afin d’apporter aux personnes accompagnées cette notion et ces exigences.
  • La qualité de l’organisation du travail doit être optimale pour se rapprocher de la culture de l’entreprise. Une politique "qualité, sécurité et environnement" donne le cadre de cette exigence.

Le renforcement du lien social est un élément nécessaire et non pas accessoire à la construction de soi : la réponse à l’exclusion ne peut se limiter aux besoins de bases (logement, salaire,…) mais doit se préocupper de l’épanouissement de la personne (accès à la culture, sport, citoyenneté, vie familiale, bénévolat, engagement,…)

III - Nos supports d’insertion : des activités économiques au service de la citoyenneté et de la solidarité

La société civile est constituée de beaucoup d’initiatives locales qui ont peu de moyens pour mettre en œuvre leurs projets. Dans de nombreux domaines, la manque de matériel ou de prestations de qualité pour ces structures de terrain est un frein réel à la mise en place de leurs actions.

Ateliers Sans Frontières se positionne donc comme un acteur de la solidarité, notamment :

  • En rénovant du matériel d’occasion et en le mettant à disposition là où il a une utilité sociale forte. ASF soutient le développement local et participe à la protection de l’environnement.
  • En donnant la possibilité aux salariés de construire des infrastructures informatiques et sportives à l’occasion de chantiers de solidarité nationale ou internationale. Nous sommes en effet convaincus que la solidarité à un impact positif sur l’insertion des personnes que nous accompagnons.

Pour être adapté à tous, nos activités se doivent d’être diversifiées en fonction de la technique, des capacités physiques et de la concentration qu’elles requièrent. Elles doivent permettre d’acquérir réflexes et savoir-faire qui prépareront au mieux les personnes en insertion au marché du travail.

IV - Nos valeurs

  • L’homme est au centre du projet : il faut considérer ses atouts et construire sur ceux-ci, le faire grandir plutôt que le considérer sous l’angle de ses faiblesses ou de ses difficultés. Il n’est pas uniquement bénéficiaire de l’action d’Ateliers Sans Frontières mais acteur du projet collectif. Toujours « faire avec » et non « à la place ».
  • Favoriser le partenariat, rendre les bénéficiaires acteurs de leurs parcours et s’ouvrir aux autres : l’action d’Ateliers Sans Frontières se fonde sur l’implication de tous les acteurs économiques ou sociaux et requiert donc de développer des partenariats de qualité avec le monde de l’entreprise, les prescripteurs sociaux et la société civile.
  • Partager son expérience et son apprentissage : Ateliers Sans Frontières lutte pour des causes qui ne lui appartiennent pas et donc ne se considèrent en concurrence avec d’autres structures. Dans ce sens, notre réflexe est de partager notre expérience avec tous ceux qui luttent pour ces causes et qui partagent nos valeurs. Pour atteindre ces objectifs, il nous paraît incontournable de favoriser la proximité entre les acteurs et baser nos partenariats sur la réciprocité et l’équilibre. L’échange, l’ouverture et la convivialité doivent ainsi rythmer le quotidien d’Ateliers Sans Frontières.

V - Notre volonté

Le projet Ateliers Sans Frontières est pertinent partout où la solidarité et les activités ayant du sens sont des réponses à l’exclusion et des outils permettant l’insertion sociale, professionnelle et citoyenne de personnes en difficulté.

L’objectif d’Ateliers Sans Frontières est en permanence de faire plus et mieux :

  • Plus en faisant en sorte d’ouvrir notre projet au plus grand nombre.
  • Mieux en améliorant en permanence la qualité de notre accompagnement, de notre production et en mettant en avant une culture de l’innovation sociale.

Ateliers Sans Frontières veut être une association engagée, forte de ses convictions et résolument tournée vers l’entreprise afin de favoriser l’insertion des personnes qu’elle accompagne.

Le développement d’Ateliers Sans Frontières se fait dans l’échange et le transfert de compétences et d’idées.