Actualités

Séjour solidaire

18 Avril 2011

Assoclic 2011

Renovation d'un ancien carmel dans le Gers

Du 17 au 23 avril, dix salariés en insertion effectuent un séjour solidaire à Condom, commune située dans le Gers.

Les salariés en insertion consacrent la moitié de leur temps à la remise en état de l’ancien Carmel de la commune.
Au programme : jardinage, rénovation, peinture…
Le reste du temps est consacré à la détente, aux randonnées et autres activités de groupe afin de profiter de ce site unique et des plaisirs de la vie en collectivité.

Lire la suite...

Assoclic 2011

12 Avril 2011

Assoclic 2011

Appel à projets

Ateliers Sans Frontières organise une nouvelle édition d’ASSOCLIC, un appel à projets pour équiper gratuitement en matériel informatique des associations d’Ile-de-France et du Nord-Pas-de-Calais.

L'objectif d'ASSOCLIC est de contribuer à la lutte contre la fracture numérique en favorisant l'accès à l'informatique pour tous.

Cette année, 1 500 ordinateurs, reconditionnés dans les ateliers, seront distribués pour des projets d’éducation, de formation, de santé et d’intégration sociale.

Lire la suite...

Nos salariés témoignent

24 Mars 2011

Hugo, Marie-Chantal et Richard sont des anciens salariés d'Ateliers Sans Frontières. Dans un livre*, ils reviennent sur leurs parcours et expliquent ce que le travail en atelier leur a apporté. Voici quelques extraits de leurs témoignages.

 

  • Témoignage d'Hugo

(...) L’association fait signer un contrat à Hugo, qui n’en revient pas : « En fait c’est le travail qui est venu à moi ! Et y a pas eu tous les préjugés. Ils ont dit : « T’as été à la rue, maintenant tu vas t’en sortir. » Ils ont pas cherché plus loin. »lire la suite du témoignage

Reprendre le travail n’est tout de même pas chose aisée. D’abord, Hugo doit soigner son allergie tenace au réveille-matin. « Le directeur a dit : « Écoute, j’ai qu’une seule solution, c’est que tous les matins t’es là. » Donc au lieu de bosser parfois l’après-midi, j’ai fait que des matins, levé à 6h à chaque fois. Y a eu des ratés, mais pas tant que ça, en fait. » L’accompagnatrice de l’association lui trouve même une place dans un foyer d’hébergement ; fini de prétexter qu’il s’est fait virer de son squat pour justifier ses retards !

L’ancien SDF profite aussi de son contrat pour canaliser ses coups de sang, une habitude héritée de la rue : « Au début c’est super dur, avoir un mec en face de toi qui te dis : « Tu fais ça. » T’as envie de lui dire : « Tu veux quoi, toi ? ». Mais ça va, j’apprends à mettre de l’eau dans mon vin. »

Une fois accommodé aux règles du travail, il se lance dans son projet professionnel sous escorte serrée. Puisqu’il songe aux métiers de la route, il se met en recherche d’un dispositif pour passer le permis poids-lourd. « Ce qui fait la différence c’est de se sentir soutenu, y a quelqu’un derrière qui te pousse. Sinon, dès que t’as un coup de flemme ou un refus, tu te décourages et au final tu peux presque retomber dans la rue. »

Au lieu de ça, le jeune homme trouve une formation en alternance qui lui apporte un salaire en plus d’une formation. Un an après être entré à Ateliers Sans Frontières, il part vers de nouvelles aventures, décroche le permis poids-lourd puis un contrat dans une société de transport.

lire la suite du témoignage

  • Témoignage de Marie-Chantal

    (...) Le foyer où vit Marie-Chantal collabore régulièrement avec l’association, qui accepte de l’embaucher pour six mois renouvelables. La coquette est d’abord décontenancée de devoir enfiler un bleu de travail pour démanteler des ordinateurs.
    lire la suite du témoignage

    « Mais après je me suis fait à l’ambiance. J’aimais bien parce que tout le monde se mélange, les chefs viennent te serrer la main avant d’aller dans leur bureau... Et quand j’ai eu mon salaire, j’ai sauté au plafond, c’est la première fois que je tenais autant d’argent dans ma main ! »

    Travailler permet aussi à Marie-Chantal de se concentrer sur autre chose que ses souvenirs. « Quand ça avait envie de me traverser, je faisais trois ordinateurs d’un coup. Mes collègues comprenaient pas, ils pensaient que je me la pétais. Mais ça me permettait de m’évader, de fuir mes problèmes. »

    Elle chante aussi parfois à tue-tête au milieu de l’atelier, ou laisse libre cours à des torrents de larmes. « Dans ces cas-là, je pouvais aller voir mon parrain, le responsable de l’informatique, ou la dame qui faisait l’accompagnement. Franchement c’est merveilleux de savoir que quand tu as envie de pleurer y a quelqu’un qui te prête son épaule sans rien attendre en retour. »

    lire la suite du témoignage

  • Témoignage de Richard

    (...) Pour échapper à ses démons, le quinquagénaire finit par frapper à la porte d’Ateliers Sans Frontières. L’ancien ingénieur se lance donc à corps perdu dans un métier manuel : le recyclage de matériel sportif.
    lire la suite du témoignage

    « Je faisais quatre heures de transport pour une demi-journée de travail. Mais je me foutais de la fatigue, j’avais retrouvé une cible. »

    Au bout de quelques mois, on lui propose de partir en chantier en Inde. Là-bas, il se fixe des missions, joue au meneur d’hommes avec « les p’tits jeunes » du groupe.

    « J’en suis revenu hyper boosté, ça faisait longtemps que j’avais pas eu la satisfaction du travail bien fait. Surtout, je me suis prouvé que j’étais encore vendable sur le marché du travail, plutôt en leader qu’en exécutant. Partir à des milliers de kilomètres, ça m’a permis de retrouver mon créneau. »

    lire la suite du témoignage

* Livre d'Hélène Seingier et Anaïs Choteau : "Secondes Chances - Histoires vécues de l'insertion par le travail"



Invitation

14 Janvier 2011

Axel Carrée et Didier Calon - Lacoste

Soirée sur le chantier de solidarité en Inde

En décembre 2010, Ateliers Sans Frontières a mis en place son 8ème chantier de solidarité internationale en Inde en partenariat avec l’association Ashalayam qui recueille les enfants des rues de Calcutta. Ce chantier a permis la construction d’infrastructures sportives.

Les participants mobilisés sur ce projet témoignent de leur expérience vécue au milieu des enfants le vendredi 4 février à 18h30 à Paris, au Comptoir Général.
Au programme : reportage vidéo, expositions photos, saveurs indiennes, vente artisanale...

Voir : l’invitation.

Venez nombreux et accompagnés si vous le souhaitez !

Haïti

15 Décembre 2010

Mobilisation pour Haïti

Ateliers Sans Frontières mobilisé pour les écoliers d’Haïti

Ateliers Sans Frontières vient en aide aux enfants Haïtiens depuis 2008, notamment en partenariat avec le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique (MJSAC), Monsieur Evans Lescouflair. ASF a ainsi expédié en Haïti plusieurs containers de matériels informatiques, sportifs et éducatifs et était partenaire de la semaine Jeunesse, Sport et Citoyenneté du 11 au 18 novembre 2009.

Suite au séisme qui a frappé Haïti, Ateliers sans frontières, Auchan France et Adiflor se mobilisent et vous proposent de venir en aide aux enfants sinistrés par la catastrophe en leur permettant de poursuivre leur scolarité. Comme les partenaires, déjà mobilisés à nos côtés, vous pouvez vous aussi apporter votre soutien à l’opération.

Lire la suite...

Assoclic 2009

21 Septembre 2009

Assoclic 2009

Lauréats Ile-de-France

Le 17 septembre, les Comités de Sélection ont choisi 109 projets qui seront équipés de packs ASSOCLIC. Merci à toutes les associations qui ont participé à cet appel à projets et félicitations aux lauréats !

Les Comités de Sélection se sont réunis à Ateliers Sans Frontières afin de choisir les projets lauréats dans le cadre de la deuxième édition de l’appel à projets. 109 projets franciliens d’intégration et d’éducation par l’accès à l’informatique ont retenu l’attention des jurys et vont recevoir des ordinateurs ASSOCLIC.

Lire la suite...